Plus-values immobilières obtenues par des non-résidents au Portugal

VolverBelzuz Advogados, SLP - Succursale au Portugal a représenté de nombreux contribuables qui ne sont pas résidents fiscaux au Portugal et qui ont fait l'objet d'une liquidation prenant en compte au titre de l’Impôt sur le Revenu la totalité de la plus-value obtenue lors de la vente de biens immobiliers situés sur le territoire portugais.

En effet, les avis d’imposition de l’Impôt sur le Revenu émis à des non-résidents qui ont pris en compte la totalité de la plus-value immobilière à des fins d'imposition peuvent être contestés, le contribuable ayant les moyens de réagir, notamment par le biais d’une procédure judiciaire ou d'arbitrage.

L'Administration Fiscale et Douanière a perdu en première instance dans des procédures judiciaires et arbitrales dans lesquelles cette même question de droit était discutée et a fait appel auprès des juridictions supérieures.

En 2020, suite à plusieurs arrêts dans le même sens, la Cour Administrative Suprême a uniformisé la jurisprudence, car l'article 43, paragraphe 2 du Code de l’Impôt sur le Revenu portugais qui prévoit que seuls 50 % de la plus-value sont imposables en étant applicable uniquement aux résidents est incompatible avec les normes de l'Union européenne limitant la circulation des capitaux et, par conséquent, les impositions qui n'appliquent pas cette règle aux non-résidents doivent être annulées, car illégales.

Par conséquent, les contribuables non résidents au Portugal, qui ont vendu des biens immobiliers situés au Portugal, auront jusqu'au 30 juin 2021 pour présenter une déclaration d’Impôt sur le Revenu au Portugal correspondant à 2020, qu’une plus-value ou une moins-value ait été établie. Dans ce dernier cas, lorsque la vente donne lieu à une plus-value, ils seront confrontés à une imposition de l’Impôt sur le Revenu qui prendra en compte la totalité de la plus-value à des fins d'imposition.

À la suite de ladite imposition, le contribuable a à sa disposition des moyens judiciaires et arbitraux qui lui permettent de contester l’imposition et de demander le remboursement de la différence qui lui aurait correspondu si l'Administration Fiscale et Douanière portugaise n'avait pris en compte que la moitié de ce montant.

Le Département Fiscal de Belzuz Abogados, S.L.P. dispose d'avocats ayant une grande expérience dans l'introduction de procédures visant à annuler ces impositions et à récupérer l'impôt payé en trop, majoré des intérêts compensatoires, garantissant ainsi à nos clients un traitement correct en termes d’Impôt sur le Revenu.

Département Fiscal | (Espagne et Portugal)

 

Belzuz Advogados SLP

La présente publication contient des informations à caractère général ne comportant aucune opinion professionnelle ni conseil juridique. © Belzuz Abogados, S.L.P., tous droits réservés. Toute exploitation, reproduction, distribution, communication publique et transformation totale ou partielle, de cette oeuvre, est interdite sans l'autorisation écrite de Belzuz Abogados, S.L.P.

Madrid

Belzuz Abogados - Despacho de Madrid

Nuñez de Balboa 115 bis 1

  28006 Madrid

+34 91 562 50 76

+34 91 562 45 40

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lisbonne

Belzuz Abogados - Bureau Lisbonne

Av. Duque d´Ávila, 141 – 1º Dtº

  1050-081 Lisbonne

+351 21 324 05 30

+351 21 347 84 52

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Porto

Belzuz Abogados - Bureau Porto

Rua Julio Dinis 204, Off 314

  4050-318 Porto

+351 22 938 94 52

+351 22 938 94 54

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Associations